Le mouvement sensoriel

Au sein du fascia, un mouvement très lent se déroule. En amont du geste moteur, le mouvement sensoriel répond à une réalité corporelle concrète : l'anatomie. C'est pourquoi lorsque son rythme, l’amplitude ou son trajet sont entravés par des tensions (réactions de défenses légitimes à des situations de stress) une restriction de mouvement, une perte de sensibilité et de joie de vivre s’installent entraînant des douleurs physiques et/ou somato-psychiques.

Restaurer le flux du mouvement sensoriel lors d'une séance de fasciathérapie ou de gymnastique sensorielle, permet aux tensions de se libérer et de rétablir la mobilité d'une zone en souffrance. Au niveau psychique, la personne peut ressentir un bien-être et un calme profond. Le corps se repose dans la lenteur de son mouvement de vie.
 





flower

Photos : Manuela Thames